Reprise autorisée des entrainements à partir du 18 mai 2020

Vous trouverez dans ce document les modalités à suivre obligatoirement pour la reprise des entraînements. Ces messages proviennent de l'ADD.

  1. Modalité générale
  2. Conditions  spécifiques au 1C
  3. Conditions spécifiques au 4B

Modalité générale à respecter :

Le Conseil de sécurité nationale a donné aujourd'hui son feu vert pour pouvoir reprendre la formation à partir du 18 mai 2020, sous réserve du respect des mesures restrictives. Voici les mesures qui s'appliquent à tous les clubs, quelle que soit la discipline qu'ils pratiquent. Veuillez trouver ci-joint des directives supplémentaires valables dans votre section (si elles sont plus strictes que les directives générales énumérées ci-dessous, celles de la section s'appliqueront):

  1. Organisation entraînement
  1. Priorités au niveau du contenu de l’entraînement :

         Priorité 1 : Hygiene et sécurité

         Priorité 2: Socialisaton

        Priorité 3 : obéissance

(2) Tous les cours sont à donner en plein air

(3) Distance entre les conducteurs pendant le cours : au moins 1.5 m

(4) Distance à l’instructeur : au moins 1.5 m

(5) Un maximum de 10 conducteurs par classe si la taille du terrain le permet, avec au moins 10 mètres entre chaque classe dans le cas ou plusieurs classes sur le même terrain sont possible. Sur le terrain d’un club un maximum de 20 personnes (+ par classe 1 instructeur) en même temps est autorisé.

(6) L’instructeur porte des gants. C’est la seule personne qui touche et déplace des obstacles. Seule exception étant l’Agility (voir directives par Section ci-dessous) puisqu’il s’agit de beaucoup trop d’obstacles qui pèsent trop lourd pour déplacer tout seul.

(7) Masque conseillé pour les conducteurs, sauf si stipulé différemment dans les directives pour les Sections.

(8) L’objet à rapporter appartient au conducteur et sera uniquement utilisé par lui.

(9) S’il s’agit d’un objet à utiliser par plusieurs personnes, celles qui l’utilisent désinfecteront leurs mains après chaque usage. Si cela n’est pas possible, ils porteront des gants pendant cet exercice.

(10) Le conducteur identifiera la puce de son chien (voir aussi point 9 ci-dessus)

(11) En cas d’un exercice lors duquel on ne peut pas garantir la distance minimale de 1,5 m entre les conducteurs et/ou l’instructeur, les personnes porteront des gants et des masques.

(12) Les conducteurs doivent prévoir des masques et des gants, tandis que le club doit prévoir du désinfectant.

  1. Organisation clubs

Remarque auparavant : si la cantine est utilisée pour les toilettes ou pour l’administration nécessaire, cela ne peut aucunement servir d’excuse pour ouvrir le cafétaria (= servir des boissons, se réunir…), même pas en servant une seule personne à la fois. Voilà pourquoi, il y aura toujours un seul – et pas plus – responsable présent. Ce superviseur portera un masque et des gants. Si le club ne peut pas remplir les conditions mentionnées, il ne peut pas organiser l’entrainement.

(1) Les toilettes doivent être accessibles et utilisables. On ne laisse entrer qu’une seule personne à la fois. Il faut prévoir du savon, de l’eau fraîche et des serviettes en papier. Si les toilettes se situent dans la cantine, on ouvrira uniquement cette partie-là au public. Le superviseur renouvellera le savon, les serviettes en papier,… Ce qui veut dire que maximum deux personnes peuvent être présentes dans les toilettes. 

(2) Le parking doit être divisé d’une telle façon qu’il y ait au moins 3 mètres entre chaque voiture garée. Il vaut peut-être mieux limiter le nombre de voitures (c’est-à-dire conducteurs, instructeurs) pour que cette distance soit respectée.

(3) Les conducteurs qui sont trop tôt attendent dans leur voiture. Après le cours, ils quittent immédiatement le terrain et rentrent à la maison. Promener son chien pour lui laisser faire ses besoins est possible à moins que la distance minimale soit respectée. Cela vaut également sur le terrain réservé pour sortir son chien.

(4) Il n’y a pas de public admis lors des entraînements.

(5) Les réunions (Comité, instructeurs,) sont défendues, elles ne peuvent être organiser qu’online.

Les clubs sont chargés de communiquer avec leurs membres, notamment en ce qui concerne la mise en œuvre locale et pratique des mesures énumérées ci-dessus et en annexe.


Conditions spécifiques au 1C :

IGP

  1. Dép. A. : le conducteur porte des gants. Le traceur est la seule personne à manier le piquet de pistage. Après identification des objets, ramasser les objets et les faire tomber derrière son dos une fois que le chien recommence à pister. Le traceur ramasse les objets par après.

  2. Dép. B: max. 3 personnes sur le terrain, 1 - instructeur 2 – conducteur qui travaille 3 – conducteur qui fait coucher son chien. On n’entraîne pas l’exercice de groupe. On ne vérifie pas la puce.

  3. Dép. C: pas de transports latéraux. Lors du désarmement toujours faire reculer l’homme d’attaque. Ne pas prendre le bâton. Alternative : porter un masque et des gants. Pour chaque chien, il faut que le conducteur même apporte un bras pour mordre.

RH

  1. Lors de l'obéissance, de l'exercice en groupe et des travaux de recherche, le port du masque buccal est obligatoire

  2. Enregistrement et transport du chien, ajustez temporairement comme suit:
    (a) Le conducteur place le chien sur la table et s'éloigne d'un mètre et demi. L'assistant emmène le chien avec lui et le place 20 pas plus loin sur le sol. Sur ordre du juge, le conducteur appelle le chien vers l'avant et le ramène à sa position d'origine.

    (b) Pour le niveau V idem, mais le conducteur accompagne le chien latéralement à 1,5 m. À la fin de l'exercice, il ramène son chien à sa position d'origine.

  3. Pendant la fouille, le maître-chien se tient à au moins 1,5 m de la victime lorsque le chien est rappelé après l'aiguillage.

  4. Pour rechercher des débris, un abri ne peut être utilisé qu'une seule fois par la même victime

Mise à jour du 15/05/2020

IGP

Suite aux précédentes newsletters et aux réponses que nous avons reçues de différents hommes d’attaque renommés, mais aussi d'associations concernant les possibilités de formation en toute sécurité dans le phase C, (défense) les règles à respecter sont adaptées.

Sur le terrain du club, la formation dans le phase B (obéissance) peut avoir lieu selon les règles de la distanciation sociale et en tenant compte des conditions précédemment envoyées dans lesquelles la formation peut avoir lieu.

Avec les commentaires formulés, nous devons conclure que la phase C devrait contenir trop de restrictions pour qu'elle puisse fonctionner efficacement et en toute sécurité.

La formation du phase C ne sera donc autorisée que lorsque la règle de la «distanciation sociale» sera modifiée par le conseil de sécurité.

Les priorités sont, comme mentionné précédemment, 1- Sécurité et hygiène, 2- Socialisation des chiots et des jeunes chiens, 3- Obéissance.

Estimant que tout le monde peut accepter ces règles révisées, nous vous souhaitons bonne chance et espérons que le bon sens guidera les options autorisées, même si elles sont limitées.

Veuillez noter que l'on doit également respecter les règles fixées par les autorités locales (municipalité, ville où l'on se trouve). Ceux-ci peuvent imposer des obligations de fermeture qui peuvent dépasser la décision du Conseil de sécurité.


Conditions spécifiques au 4B :

4B (travail dans l’eau)
(1) Seuls les exercices dont le début et la fin proviennent de la banque peuvent être entraînés.
(2) Si des bateaux sont utilisés, seul le batelier peut prendre place.
(3) Les exercices avec plus d'une personne qui se noie ne sont pas autorisés
(4) Chacun est tenu de porter des gants pendant toute la durée de l’entrainement.
(5) Les cantines, vestiaires et douches restent fermés.